L’EYE TRACKING : une technique qui évolue à vue d’œil!

En marketing, de nombreuses techniques ont été étudiées et mises en pratique afin de produire une publicité de qualité et efficace pour les entreprises. L’une de ces techniques qui piquent la curiosité du monde marketing est l’eye tracking, ou l’oculométrie.

L’eye tracking est la mesure de l’activité réalisée par les yeux du consommateur lorsqu’il se retrouve à visionner une image. L’image en question peut être une affiche publicitaire, un site web, une revue, etc. L’outil utilisé dans ce type de recherche n’est en réalité qu’une caméra qui enregistre les mouvements oculaires. L’appareil calcule le temps et les endroits où l’œil s’attarde le plus en regardant une certaine image, que ce soit en ligne ou au centre commercial. Il s’agit donc d’un instrument s’adaptant bien à n’importe quelle situation de consommation. Bien que le processus semble facile, l’interprétation des résultats obtenus peut s’avérer épineuse, car il existe plusieurs façons de recueillir ces données. L’oculométrie peut se faire à l’aide d’une carte thermique, qui mesure le temps d’arrêt des yeux sur des éléments précis, ou bien par une carte du chemin, qui démontre le chemin suivi par les yeux pendant l’expérience.

Pourquoi utiliser l’eye tracking en marketing?

C’est simple. Nous utilisons nos yeux quotidiennement pour une multitude de tâches, dont celle d’acheter. Une entreprise qui développe son image marketing peut avoir recours à l’eye tracking afin de comprendre quelles composantes elle doit inclure dans sa campagne publicitaire et, surtout, à quel endroit sur l’image qui leur sera présentée ces composantes auront le plus d’impact aux yeux des acheteurs. En mettant en valeur certains produits spécifiques, ils encourageront davantage les consommateurs à l’achat de ces articles. On peut ainsi recueillir des informations sur les zones préférables à l’emplacement du texte et celles adéquates aux images. Google, par exemple, exploite l’oculométrie pour favoriser l’expérience des internautes sur son moteur de recherche et faire en sorte à ce que leurs recherches soient efficaces et appréciés de ces derniers. Intéressant, n’est-ce pas, vu la grande notoriété de Google?

Un bon outil d’oculométrie peut mesurer la fréquence des battements de paupières, le mouvement des sourcils, et même les changements auxquels les pupilles font face lorsque le consommateur regarde une publicité. Une technologie qu’on peut certainement qualifier d’avancée!